Le pourquoi du comment ?…

C’est le 20 juin 2013 que la page présentant la démarche de création d’un gentilé, qui devait être couronnée par « une consultation de tous les habitants d’Ille et Vilaine », a été brusquement remplacée sur le site du Conseil Général par une page rapportant la délibération de l’assemblée du même jour qui en exclut désormais la perspective. Ceci se passe le […]

Lire la suite...

Aux habitants de choisir

Huit jours exactement après que les 53 conseillers généraux d’Ille-et-Vilaine aient attribué au million d’habitants du département, à la va-vite – pour ne pas dire à la hussarde – un nom tiré d’une pochette surprise et théâtralement déposé sur table en séance, les habitants du Loiret ont tranquillement choisi le nom qu’ils entendaient porter, par le biais d’une consultation à […]

Lire la suite...

Le monde est petit

Ainsi donc, le comité finalement dit « du gentilé » a été animé/piloté/présidé (saurons nous jamais ?) par Jacques Delanoë, parfois présenté sur le site du Conseil Général comme étant le Président du stade rennais, dont il est en réalité un administrateur porté au rang de dirigeant pour être au quotidien la doublure du Président. Le Conseil Général a écrit (j’ai le document) […]

Lire la suite...

Une quintuple déception

Ma réflexion résulte d’une cascade de déceptions : – déception sur le nom qui a été adopté, comme l’écrasante majorité des habitants du territoire, et bien au-delà des personnes qui se sentent concernées par cette question du fait qu’elles ont de bonnes raisons de nourrir aujourd’hui un lien avec le département – déception du fait du très important écart que je […]

Lire la suite...

Cherchez l’erreur

Le département d’Ille-et-Vilaine a déposé auprès de l’INPI le 24 novembre 2010 sa notre « marque de territoire », qui est : « Haute Bretagne » Vous pourrez en savoir davantage en consultant le site de la marque : http://marque-hautebretagne.fr/ Le même département vient tout récemment de déposer la marque (collective ?) : « Bretillien » du nom qu’il vient de donner à ses habitants, qu’il n’a pas voulu appeler Hauts […]

Lire la suite...

existe t'il un règlement d'usage ?

Je ne sais pas dire avec certitude si la marque « Bretillien », qui a été déposée par le Conseil Général  auprès de l’INPI, est une marque de propriété industrielle classique ou bien si c’est une « marque collective ». Quelqu’un le sait-il ?… Ce qui est sûr, c’est que s’il s’agit d’une marque collective, « destinée à être utilisée par des personnes indépendantes les unes […]

Lire la suite...

Les réactions ne manquent pas

Ce qui est sur, c’est que les réactions ne manquent pas !… Parmi d’autres, en voici encore par exemple quelques unes… que j’ai reçues à l’appui du petit questionnaire auquel j’invite instamment à répondre : – à titre personnel choisir le nom ne m’intéresse pas, ce qui n’est pas forcément le cas d’autres habitant.e.s d’ille et vilaine. je trouve la […]

Lire la suite...

Du "jury" O-F au comité "pipo"

Connaissez vous la composition du « jury » réuni par le quotidien Ouest-France, au début 2012, pour lancer le sondage portant sur 10 des 495 propositions de ses lecteurs internautes, auquel 8.954 d’entre eux ont bien voulu répondre ? Il y avait 8 membres : – Pascal Aumasson, directeur du musée de Bretagne (ndlr : à l’époque) – Roger Besnard, (Roger Le […]

Lire la suite...

Souvenirs, souvenirs

Edmond Hervé : « Souvenons-nous : dans les années 70, mettre l’autocollant «Breizh» sur son automobile, entraînait une contravention. Voilà quelques années, Télé Breizh, la chaîne que vous connaissez, a été présentée au Palais de Justice, c’est-à-dire le Parlement : sur les murs, étaient projetés les mots «Breizh» et «Télé Breizh». C’était un ravissement car, voilà trente ans, ce mot, «Breizh», équivalait à délinquance. » cité […]

Lire la suite...
1 89 90 91 92 93 95