existe t'il un règlement d'usage ?

Je ne sais pas dire avec certitude si la marque « Bretillien », qui a été déposée par le Conseil Général  auprès de l’INPI, est une marque de propriété industrielle classique ou bien si c’est une « marque collective ». Quelqu’un le sait-il ?… Ce qui est sûr, c’est que s’il s’agit d’une marque collective, « destinée à être utilisée par des personnes indépendantes les unes […]

Lire la suite...

Les réactions ne manquent pas

Ce qui est sur, c’est que les réactions ne manquent pas !… Parmi d’autres, en voici encore par exemple quelques unes… que j’ai reçues à l’appui du petit questionnaire auquel j’invite instamment à répondre : – à titre personnel choisir le nom ne m’intéresse pas, ce qui n’est pas forcément le cas d’autres habitant.e.s d’ille et vilaine. je trouve la […]

Lire la suite...

Du "jury" O-F au comité "pipo"

Connaissez vous la composition du « jury » réuni par le quotidien Ouest-France, au début 2012, pour lancer le sondage portant sur 10 des 495 propositions de ses lecteurs internautes, auquel 8.954 d’entre eux ont bien voulu répondre ? Il y avait 8 membres : – Pascal Aumasson, directeur du musée de Bretagne (ndlr : à l’époque) – Roger Besnard, (Roger Le […]

Lire la suite...

Souvenirs, souvenirs

Edmond Hervé : « Souvenons-nous : dans les années 70, mettre l’autocollant «Breizh» sur son automobile, entraînait une contravention. Voilà quelques années, Télé Breizh, la chaîne que vous connaissez, a été présentée au Palais de Justice, c’est-à-dire le Parlement : sur les murs, étaient projetés les mots «Breizh» et «Télé Breizh». C’était un ravissement car, voilà trente ans, ce mot, «Breizh», équivalait à délinquance. » cité […]

Lire la suite...

"Ils ont de hauts chapeaux…"

Ce n’est pas la première fois que le Conseil Général cherche à modifier le nom des habitants du département. Voici un extrait  du Petit Champignacien illustré en date du 30 septembre 2005 qui témoigne d’une précédente tentative qui s’était soldée par un échec : « J’avais signalé il y a six mois un article du Figaro et une délibération quasi unanime du conseil général […]

Lire la suite...

On a failli être Hauts-Bretons

C’est à vérifier, mais j’ai lu ça sur 20minutes du 4 janvier 2012 : « « C’est important pour les habitants d’avoir un nom. Cela offre un sentiment d’appartenance à un projet commun et participe au dynamisme du département », souligne Jean-Louis Tourenne. Vilaine complique la tâche Une tentative de dénomination avait d’ailleurs eu lieu en 2005. A cette époque, le choix […]

Lire la suite...

"trouver un nom qui rassemble"

Je relis avec un peu de recul ce qu’écrivaient les étudiants de l’ IEP de Rennes via « Le Défi L’Express Grandes Écoles » le 23 janvier 2012 : « Le président du Conseil Général du département, Jean-Louis Tourenne, a en effet profité de ses vœux le 16 janvier pour revenir sur l’épineuse question. Il a écarté d’emblée la proposition « tropicale », au motif que […]

Lire la suite...

"Ils ont… beaucoup échangé"

Le Président du Conseil Général a déclaré : « Nous avons sollicité un certain nombre d’experts aussi divers que possible et représentatifs de la population …/… des sensibilités différentes et représentatives de et attachées à notre département, par conséquent qui ont pris cette mission très au sérieux, qui ont beaucoup réfléchi, beaucoup échangé, qui ont passé une journée entière à essayer […]

Lire la suite...

De la démocratie représentative

Voici un petit extrait de l’interview du Président du Conseil Général sur « France bleu Armorique », le 19 juin 2013, veille de la réunion de l’assemblée appelée à choisir entre deux propositions le gentilé des habitants d’Ille-et-Vilaine : le journaliste Alors, dites moi tout de suite, Jean-Louis Tourenne : est ce que ça sert à quelque chose que j’insiste pour avoir les deux […]

Lire la suite...
1 102 103 104 105 106 108