Je retiens tout et je pose ça là

Download PDF

D’après l’Association des départements de France (ADF), qui s’est penchée sur un échantillon de 15 départements qu’elle dit représentatif, « les dépenses consacrées au RSA y ont flambé de 9,2 % en août dernier par rapport à la même période, en 2019 ».

Assimilant allègrement la situation du Département d’Ille-et-Vilaine à la situation des établissements composant cet échantillon, Jean-Luc Chenut – Président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine et vice-Président de la commission des finances de l’ADF – s’en inquiète et fait appel au gouvernement pour que soient accordées aux collectivités départementales des aides exceptionnelles :

« 10 % de dépenses en plus, c’est 10 millions qu’il a fallu trouver en diminuant l’épargne et l’investissement » et il ajoute qu’il y a « un problème de taille : à la différence de l’État, une collectivité ne peut emprunter que pour financer des investissements, pas des déficits. ».

J’ai le regret de devoir lui rappeler que – alors même qu’il connaissait parfaitement la situation économique et sociale – le Conseil départemental a fait, le 7 juillet dernier, le constat que l’exercice 2019 se soldait par un excédent de 111 millions d’euros – soit 11 millions de plus que l’année précédente – et qu’à l’unanimité – sur sa proposition – ce même Conseil a fait le choix d’affecter au financement de l’investissement 11 millions de plus que l’année précédente au lieu de les affecter – ne serait-ce que par précaution – au financement de l’exploitation.

Pardonnez-moi, mais il y a une limite à l’imposture : les Départements ne pourront pas indéfiniment prendre les citoyens pour des imbéciles et l’Etat pour une vache à lait.

 

4 commentaires

  • Chenu n’a plus assez pour donner ce qu’il avait promis à Notre Dame de Paris ? Bizarre.

  • Ça me semble une remarque bien posée. Beaucoup de dépenses des organismes des diverses strates du millefeuille de l’administration locale et décentralisée et des élus cumulards de retraites au delà d’un certain âge, et le nombre de petits mandats devraient réduire « la voilure » et reconsidérer l’indispensable, le nécessaire et l’utile avec ce qu’il leur restera de moyens sans prévoir d’augmenter leurs rentrées fiscales.

  • Avatar LANG-BRINGER

    Mais à part vous, qui surveille ces manips des plus douteuses ? Je m’inquiète…

    • Je crains qu’il n’y ait malheureusement personne. De mon point de vue, le Département est un échelon de prestations de services, mais en aucun cas un échelon d’exercice de la démocratie. Qui connait son binôme de conseillers départementaux ?…

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.