Par ici la monnaie !…

Download PDF

Résumé des épisodes précédents…

Après avoir dilapidé très largement plus de 500.000 euros pour soutenir un projet de pseudo monnaie départementale, les élus viennent enfin de se rendre à la raison en réduisant à peau de chagrin la subvention qui lui est alloué au budget 2019 :

3.000 euros

De son côté, l’association Galléco – dont le Département avait suscité la création il y a 6 ans – a fini par comprendre à quel point elle avait été instrumentalisée toutes ces dernières années… ce qui lui a fait tout drôle.

Disons que, de part et d’autre, c’est très difficile de déjuger ses prédécesseurs quand on tient à rester bons amis, ou en tous cas quand on veut par dessus tout ne pas trop perdre collectivement la face…   😉

Pourtant, ce devait être une monnaie locale complémentaire et solidaire « à forte valeur ajoutée » : respectueuse de l’homme et de la nature, garante des bonnes pratiques sociales et du mieux vivre ensemble, censée promouvoir des activités durables et participatives, re-localiser l’économie et dynamiser l’emploi sur tout le territoire… bref : créer de la richesse – et de la vraie, je vous jure – en restituant au citoyen le pouvoir d’agir à l’échelle inédite d’un département, sans compter que l’on allait ainsi pouvoir farouchement lutter contre la spéculation et résoudre beaucoup d’autres questions qui se posent de l’échelon local à l’échelon planétaire (la liste serait beaucoup trop longue).

Mais, voilà : ce n’était qu’un rêve de doux rêveurs aux frais du contribuable.

Le bon côté de « l’affaire », c’est qu’en contrepartie de son hébergement dans la « maison de l’économie sociale et solidaire » qui a été implantée dans des locaux inoccupés du collège Anne de Bretagne, l’association Galléco doit verser au Département un loyer annuel de plus de :

3.000 euros

Comme ça, ce qui est donné d’une main (en euros) est largement repris de l’autre (en euros) : c’est bien pratique l’euro.     🙂

Pour mémoire : l’ensemble de mes contributions à l’évaluation du galléco

2 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.