Mais où sont donc passés les gallécos ?…

Download PDF

En 2013, le Département d’Ille-et-Vilaine a accordé à l’association Galléco une avance remboursable de 40.000 euros, qui a été mise en dépôt de garantie au Crédit coopératif afin d’émettre 40.000 gallécos.

Le CCTP du marché public d’évaluation du dispositif qui a été conclu le 9 mai 2016 fait mention d’une réédition de 40.000 gallécos en juin 2015.

De son côté, l’association a indiqué avoir réimprimé à ce moment là 60.000 nouveaux coupons billets, dont les plus petits ont la valeur d’un galléco = un euro.

Elle a aussi indiqué l’avoir fait « pour répondre à la demande croissante des utilisateurs »,.

Le graphique d’évolution des gallécos en circulation qui figure dans le « Bilan 2015 » transmis au Département d’Ille-et-Vilaine ne me paraît pas illustrer cette nécessité.

gallecos_en_circulation

Y aurait-il donc davantage de gallécos dormants que de gallécos en circulation ?

En toutes hypothèses, quelqu’un saurait-il m’apprendre à compter en gallécos ?

Je lui en serais éternellement reconnaissant.

 Pour aller plus loin : ma contribution à l’évaluation du galléco

3 commentaires

  • JB Courso

    Dites-moi si je me trompe: 40 000 + 60 000 gallécos = 100 000 gal pour toujours la même valeur de 40 000 €. Donc il y a eu dévaluation de la valeur par création de la masse monétaire sans contre-partie. C’est les marchands qui seront lésés, non ? Ou essaye-t-on de faire acheter des gallécos, toujours à voleur 1 gal = 1€, par le chaland, et par ce biais de renflouer un peu l’association?

  • Comment ça : « toujours à voleur 1 gal = 1€ » ?… 😉

    Avec la banalisation des « comptoirs d’échange » que l’association alimente en « fraîche », bien malin qui peut dire combien de gallécos ont été mis en circulation/remis en circulation/pas remis en circulation/restent en circulation/sont en circulation sans être en circulation/sont en circulation !…

    D’autant qu’il y a maintenant deux sortes de coupons et qu’il se peut que les seconds aient en partie simplement remplacé les premiers, ce que l’association se serait bien gardé de dire pour alimenter plutôt l’hypothèse de l’expansion de la masse monétaire et sous-entendu du volume des affaires.

    Bien malin qui peut dire combien de gallécos sont à ce jour réellement gagés auprès du Crédit coopératif, et combien de temps ils vont le rester au regard de l’avance de 40.000 euros consentie par le Département pour 3 ans (avec prolongation éventuelle, qui risquerait de déboucher sur une requalification de l’opération au regard de la réglementation européenne ou/et de la TVA française).

    Et bien malin qui saurait calculer la vitesse de circulation des coupons alors que l’association déclare en outre ne pas connaître le chiffre d’affaires en gallécos !…

  • JB Courso

    oh, la faute de frappe: « valeur ». On peut constater par contre que le Conseil départemental est peu regardant ni vigilant sur la bonne exécution de ses marchés publics.

Laisser un commentaire